fbpx
Comment cinq plantes peuvent aider à faire face à la dépression ?

Comment cinq plantes peuvent aider à faire face à la dépression ?

De nos jours, il y a un réel regain d’intérêt pour ce qui est du domaine de la phytothérapie. Sachez qu’il s’agit du soin avec les plantes. En effet, ce mode de soin a le net avantage d’être en règle générale parfaitement toléré par l’organisme puisqu’il engendre moins d’effets secondaires indésirables si on compare avec la médication conventionnelle. Si vous êtes atteint de déprime, les plantes peuvent en tout cas être d’un grand secours. C’est pourquoi nous allons découvrir ensemble cinq plantes qui permettant de soulager la déprime mais également l’anxiété. De cette façon, vous serez parfaitement armé afin de faire face à la dépression qui est un véritable mal du 21ème siècle.

Le millepertuis est une plante excellente pour l’obtention d’un moral d’acier !

Comment le millepertuis a-t-il un impact par rapport à la déprime ?

Le millepertuis, aussi réputé sous la dénomination de l’herbe de la Saint-Jean, est une plante ayant été utilisée durant des siècles afin de traiter la totalité d’une variété de soucis. Cependant, la dépression en est tout simplement la première indication. Selon un groupement de 29 études comportant 5 489 sujets, cette plante serait en effet autant pertinente que les antidépresseurs de synthèse, tout en engendrant moins d’effets secondaires. L’hyperforine, qui est un ingrédient actif présent dans le millepertuis, a une fonction d’inhibition de la recapture de neurotransmetteurs comme par exemple la sérotonine ou la dopamine, au même titre que les antidépresseurs conventionnels.

Or, il faut savoir que le millepertuis a le pouvoir d’interférer avec divers médicaments et engendrer de multiples effets indésirables. Ces derniers ont notamment forcé un bon nombre de sujets d’études à tout simplement stopper le traitement. Pour ce qui est des effets secondaires, il y a notamment des problèmes digestifs, des soucis du sommeil (insomnies) mais également une photosensibilisation. En outre, il faut savoir que cette plante est seulement efficace pour ce qui est des cas de dépression légère à modérée. Sachez aussi que les études sur des cas de dépression lourds ne sont pas assez nombreuses et sont beaucoup trop contrastées afin de valider l’efficacité de la plante.

Le millepertuis interagit avec pas mal de médicaments. Cela est notamment le cas avec tout ce qui suit : contraceptions orales, antirétroviraux, anticoagulants ou encore antidépresseurs classiques. Dans ces différents cas, prendre du millepertuis doit se faire d’une façon restreinte et l’avis préalable d’un médecin est tout simplement obligatoire.

Comment se servir de manière efficace du millepertuis ?

Le millepertuis se consomme essentiellement sous forme d’infusions : 25 grammes de millepertuis séché ou 35 grammes de millepertuis frais pour 500mL d’eau, à raison de deux tasses chaque jour, pour une personne ayant un poids de 60 kilos. En outre, sachez qu’il peut aussi se consommer en teinture mère.

Acheter du millepertuis sur Amazon (lien non-sponsorisé)

La passiflore est autant pertinente qu’un anxiolytique

Comment la passiflore a-t-elle une action directe sur la déprime ?

La passiflore a durant une longue période été utilisée en tant que anxiolytique à travers le globe. Une étude a comparé de façon séparée les différents effets de la passiflore ainsi que ceux des benzodiazépines. Il s’agit de la classe de médicaments présents dans le traitement de l’anxiété. Cette étude s’est portée sur respectivement deux groupes de 18 personnes atteints d’anxiété généralisée. Les conclusions ont dévoilées que la passiflore est beaucoup moins efficace que les benzodiazépines afin de traiter l’anxiété, et ont même le point fort de ne pas baisser la productivité au travail, comme cela a été le cas chez le groupe qui a été traité aux benzodiazépines. En outre, sachez que les études ne relèvent en règle générale pas d’effets indésirables à l’usage de la passiflore, mais quelques rares cas ont pu être constatés, surtout des sensations d’étourdissement, des somnolences ou encore des sentiments de confusion.

Il faut savoir que la passiflore peut être combinée avec d’autres plantes aux caractéristiques sédatives et calmantes tels que par exemple le houblon, la valériane, la mélisse ou encore le millepertuis. En outre, il faut savoir qu’elle n’est pas conseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Comment utiliser la passiflore ?

La passiflore peut se consommer sous forme de capsules ou comprimés, de teinture mère, ou encore d’extrait hydroalcoolique. De manière générale, la posologie recommandée est comprise entre 0,5 g et 2 g de passiflore par jour, ou 10mL par jour.

Acheter de la passiflore sur Amazon (lien non-sponsorisé)

La mélisse afin de lutter contre les symptômes de la déprime

Comment la mélisse agit-elle sur la déprime ?

La mélisse a été, et est toujours utilisée comme un régulateur de l’humeur et des fonctions cognitives, avec des effets anxiolytiques. Son usage est reconnu pour soulager la nervosité, l’agitation, l’irritabilité, et les troubles du sommeil. Plusieurs études ont été réalisées pour mesurer l’efficacité de la mélisse sur les symptômes de l’anxiété et de la dépression, à raison de 300 à 900 mg d’extrait de mélisse par jour, en dose unique. Dans la plupart des cas, les patients traités à la mélisse ont constaté un sentiment plus important de calme, parallèlement à une diminution de la vigilance. Cela peut s’expliquer par les propriétés apaisantes de la mélisse, qui favorisent le sommeil. Son effet sédatif peut être accentué si elle est consommée en association avec d’autres plantes comme la valériane, le millepertuis, ou la passiflore.

L’ingestion de mélisse ne présente aucun effet indésirable, mais elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Comment se servir de la mélisse ?

En utilisation interne, la mélisse peut être ingérée en tisane. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à laisser infuser deux à quatre cuillerées de feuilles de mélisse dans une tasse d’eau chaude. Effectuez cela de cinq à dix minutes. Signalons également qu’elle peut se consommer en extrait hydroalcoolique qui permet la conservation des principes actifs.

En utilisation externe, sachez que la mélisse peut être utilisée sous forme d’huile essentielle : le massage des bras ainsi que des tempes avec quelques gouttes d’huile essentielle de mélisse. Ces dernières seront diluées dans une huile végétale. Cela peut atténuer des phénomènes comme l’insomnie, la nervosité ou encore l’agitation.

Acheter de la mélisse sur Amazon (lien non sponsorisé)

La valériane afin de lutter contre la déprime en lien avec l’anxiété

Comment la valériane a-t-elle une action sur la déprime ?

La valériane s’avère être une plante qui soulage les soucis liés au sommeil, à l’anxiété mais également à l’agitation nerveuse. Une étude révélée en 2014 et effectuée sur 50 rats a dévoilé les nombreux bienfaits de la valériane sur les états dépressifs. Les rats ont été séparés en cinq groupes, dont trois assimilant de façon quotidienne diverses doses de valériane, de façon respective 50, 100 et 200 mg par kilo. Les conclusions ont dévoilé que les rats ayant eu des doses de valériane ont subi des comportements beaucoup moins dépressifs si on compare par rapport aux autres groupes, surtout que cela est mis en évidence par un test de nage forcée. Dans cette expérience, les rats sont mis dans un petit cylindre ayant de l’eau à mi-hauteur. Plus un rongeur met de temps à tenter de s’en sortir et ne se décourage pas, moins son comportement se révèle être dépressif. Cette étude semble par conséquent valider les bienfaits anxiolytiques que l’on donne en règle générale à la valériane. Pour ce qui est des résultats, ces derniers sont à relativiser puisqu’il y a peu d’études qui s’attardent sur les effets de la valériane quand elle utilisée seule.

Aux doses conseillées, cette plante n’a quasiment pas d’effets indésirables. Elle dévoile également divers effets sédatifs. Ainsi, il n’est pas conseillé de consommer la valériane quelques heures avant de prendre la voiture ou de se servir d’outils qui sont dangereux. Ses différents effets sont totalement méconnus sur les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants. C’est pourquoi elle est par conséquent déconseillée par principe.

Comment utiliser la valériane d’une façon efficace ?

La valériane peut se consommer en infusion (deux à trois grammes de racine séchée infusée durant cinq à dix minutes dans 150 mL d’eau bouillante), jusqu’à cinq tasses chaque jour. Cependant, elle s’ingère aussi en teinture mère, ou en extrait hydroalcoolique (5mL 2 fois par jour).

Il faut savoir que cette plante est de façon rare consommée seule. Les différents recherches mettent en évidence ses effets en combinaison avec ceux du houblon, surtout pour les cas d’insomnie, puisqu’il aurait aussi des propriétés apaisantes. Cependant, les différentes études par rapport aux effets calmants du houblon seul s’avèrent être insuffisantes. Il est vivement conseillé d’ingérer la valériane avec d’autres plantes aux caractéristiques calmantes tels que par exemple la mélisse, la passiflore, la scutellaire ainsi que le houblon.

Acheter de la valériane sur Amazon (lien non sponsorisé)

Le ginkgo dans le but de diminuer les symptômes d’anxiété

Comment le ginkgo a-t-elle une action certaine sur la déprime ?

Il paraît que le ginkgo a des effets positifs sur l’organisme, surtout en situation de dépression par rapport aux maladies dégénératives chez les individus âgés, par exemple comme c’est le cas avec la maladie Alzheimer. Il donnerait en effet la possibilité de réguler l’humeur, d’optimiser les fonctionnalités cognitives mais aussi d’atténuer les différents symptômes liées à l’anxiété. En outre, vous devez savoir qu’une recherche apparue en 2007, effectuée sur 107 personnes souffrant principalement d’anxiété généralisée, a étudié la pertinence du ginkgo pour ce qui est des cas d’anxiété. Les patients, séparés en trois groupes, ont ingéré de manière quotidienne 480 mg d’extraits EGb 761 (un extrait présent dans le ginkgo), 240 mg d’EGb 761 ou un placebo respectivement durant quatre semaines. L’anxiété a par conséquent été évaluée au moyen de l’échelle d’Hamilton, et a été baissée de façon respective de 14.3, 12.1 ainsi que 7.8 points.

Vu le ginkgo a un rôle de fluidification du sang, ce dernier s’avère être contre-indiqué chez les personnes hémophiles, les femmes enceintes ainsi que les individus s’apprêtant à recevoir une intervention chirurgicale. Sachez qu’il est aussi contre-indiqué chez les gens épileptiques. Dans les effets indésirables, le ginkgo aurait un effet de diminution de la tension artérielle et, dans quelques rares cas, il pourrait engendrer des soucis gastro-intestinaux légers, ou encore d’autres phénomènes tels que par exemple des maux de tête, étourdissements ou encore allergies cutanées.

En outre, le gingko peut interagir avec les anticoagulants, baisser l’effet de l’omeprazole, de divers anticonvulsivants (valproate ainsi que carbamazépine) et hausser l’effet du sédatif trazodone.

Et enfin, comment se servir du ginkgo ?

Le ginkgo peut s’utiliser sous forme d’extraits. Sachez que la posologie usuelle est de 120 mg à 240 mg, ou de 10mL d’extraits chaque jour, en deux ou trois fois, lors des repas. Il est vivement conseillé de débuter avec 60 mg ou 5mL chaque jour et de hausser de façon progressive les doses, afin d’éviter d’éventuels effets indésirables. Les différents effets du ginkgo peuvent mettre du temps à arriver. Ainsi, il est grandement conseillé d’effectuer des cures s’étalant sur une durée d’au moins deux mois.

Acheter du ginkgo biloba sur Amazon (lien non sponsorisé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *