fbpx
Quels sont les signes et le déroulement d’une grossesse ?

Quels sont les signes et le déroulement d’une grossesse ?

Les premiers signes

Comme premier et principal signe de la grossesse, il y a tout d’abord le manque d’un ou de plusieurs cycles de menstruations. Le second est le fait que les seins deviennent beaucoup plus durs, plus imposants mais également plus sensibles au toucher. Concernant les mamelons, ils sont plus bombés et la couleur de ces derniers s’avère être plus foncé. En outre, on remarque également la présence de tubercules de Montgomery. Il s’agit des petites glandes situées sur l’aréole. Ainsi, lors d’une grossesse, ces derniers se multiplient.

Les différents signes au niveau interne

Voici un listing des signes d’une grossesse au niveau interne : maux de tête, surplus de salive (surtout lors de la première grossesse), un goût de métal dans la bouche, brûlures d’estomac, sensibilité au niveau des gencives, besoins récurrents d’uriner car l’utérus en augmentant de volume appuie directement sur la vessie ou encore la présence de saignements brunâtres. Effectivement, quand l’œuf se met sur la paroi utérine (nidation), des micros saignements ont lieu. Si ces derniers sont assez rouges et avec des caillots, il ne faut pas hésiter une seule seconde à prendre contact avec le médecin. Continuons avec d’autres signes visibles au niveau externe : pertes vaginales, blanches, inodores, indolores et pouvant être conséquentes. Peuvent également survenir des constipations (souvent au commencement de la grossesse), des soucis abdominaux, une infection à champignons, une congestion nasale, des mains lourdes pendant la nuit, la survenue d’hémorroïdes, des problèmes dorsaux essentiellement pendant les derniers mois de grossesse et enfin une perte de poids au tout début de la grossesse.

Les différents signes au niveau externe

Voici un listing des signes présents au niveau externe : acné, rétention d’eau au niveau des chevilles, jambes ou visage, survenue de varices (veines dégradées où le sang ne circule pas bien). Ces dernières arrivent en règle générale autour du septième mois et surviennent à cause d’un sentiment de lourdeur ou de démangeaisons. Il existe encore d’autres signes externes tels que la survenue du masque de grossesse, l’apparition de taches foncées sur le visage ou encore l’apparition d’une ligne brune du nombril allant jusqu’au niveau du pubis.

Signes au niveau psychique

Voici un listing des différents signes d’une grossesse au niveau psychique : fatigue (essentiellement pendant le premier trimestre de grossesse), fringales, aversion pour certains aliments, le fait d’avoir moins d’appétit ou un appétit compliqué à contrôler ou encore des soucis de sommeil. Le stress, les vertiges, la sensibilité par rapport à diverses odeurs ou encore des changements brusques de l’humeur comme l’hypersensibilité peuvent également être des signes d’une grossesse.

Prise de poids pendant la grossesse

Pendant la grossesse, prendre du poids se fait en fonction d’une courbe ascensionnelle. Cependant, il faut savoir que le gain de poids diffère selon le trimestre de la grossesse.

Ainsi, lors du premier trimestre, la prise de poids s’avère être moindre. Il arrive même que l’on puisse perdre du poids au commencement de la grossesse quand il y a des nausées ainsi que des vomissements.

Lors du second trimestre, la prise du poids est plus importante. Il s’agit de la période des fringales ou des envies subites (qui sont la plupart du temps des dégoûts). Afin de ne pas prendre beaucoup de poids, nous vous recommandons de diviser les repas (quatre ou cinq petits repas) et de ne pas trop prendre d’aliments sucrés. Au sixième mois, une femme enceinte a normalement pris au grand minimum six kilos.

Et enfin, pour ce qui est du troisième trimestre, la femme enceinte gagne près de 1 à 1,5 kilo chaque mois en moyenne. Cela signifie une prise de poids totale en fin de grossesse. Comptez neuf à douze kilos.

Quelle alimentation adopter pendant la grossesse ?

Pendant cet événement qu’est la grossesse, les femmes enceintes subissent une multitude de changements physiques qui haussent leurs besoins pour ce qui est des éléments nutritifs ainsi qu’en énergie. En veillant à s’alimenter correctement, la femme enceinte, outre le fait d’optimiser sa santé, permet une croissance optimale, un développement correct du bébé mais également un déroulement sans failles de la grossesse. Sachez que si vous mangez plus qu’à l’accoutumée, cela est tout à fait normal, surtout si c’est lors du second trimestre (ce qui correspond à 15 semaines et plus).

Outre cela, il faut manger régulièrement, ce qui signifie trois repas chaque jour ainsi que des collations si besoin pour ne pas avoir de baisses d’énergie éventuelles. Nous vous recommandons également d’avoir le plus possible une alimentation riche, avec notamment légumes, fruits et grains entiers. Vous devez également veiller à parfaitement cuire tout ce qui est viandes, volailles et poissons afin d’éviter les dangers liés à la contamination. Nous vous conseillons aussi des aliments dotés de beaucoup de calcium, primordiaux pour une conception des os ainsi que des dents. Cela peut, par exemple, être des boissons avec du soya ou encore divers produits laitiers. Point important : les aliments avec de la vitamine D permettent de mieux absorber le calcium. Il s’agit notamment du lait ainsi que des poissons gras. Dernier conseil : consommer de façon régulière les aliments riches en fer, permettant un développement optimal du bébé et du placenta, par exemple tels que les volailles, les noix ou encore les viandes rouges.

Infections durant la grossesse

La listériose s’apparente à une maladie infectieuse engendrée par une bactérie (Listeria monocytogenes). Cette dernière étant dans l’environnement, peut toucher différents aliments comme par exemple les fruits de mer, le lait, les légumes, les fruits ainsi que la viande crue. Si cette infection demeure la plupart du temps totalement inaperçue chez des personnes en bonne santé, elle peut cependant engendre de graves conséquences en ce qui concerne les femmes enceintes. En effet, cette dernière peut passer la barrière placentaire et s’attaquer par conséquent le fœtus. La bactérie survit et continue sa croissance tandis qu’elle est bien au froid. En outre, sachez qu’il est recommandé aux femmes enceintes de ne pas consommer les produits tels que les charcuteries non séchées, les hot-dogs n’étant pas réchauffées, les pâtés ainsi que la viande à tartiner réfrigérés, les fruit de mer crus, les poissons et enfin le lait ou divers produits laitiers comme par exemple fromage conçu avec du lait non pasteurisé.

Autre infection : la toxoplasmose. Il s’agit d’une maladie causée par un parasite. Cette dernière est donnée à l’homme via les animaux domestiques, surtout en ce qui concerne les chats, ou encore via l’ingestion de viande n’étant pas bien cuite. Il s’agit d’un problème bénin concernant les êtres humains, mais elle peut être nocive pour ce qui est de la croissance du fœtus. Énormément de femmes s’avèrent être déjà protégées face à ce parasite puisqu’elles ont déjà été en contact avec la maladie. Il faut savoir qu’une prise de sang est obligatoire pour voir la présence d’anticorps. Il y a trois mesures de précaution à prendre. La première est d’avoir des gans quand on manipule des litières de chats ou que l’on effectue du jardinage puisque la maladie s’attrape via les excréments animaux. La seconde est de parfaitement laver les fruits ainsi que les légumes. La troisième est d’éviter la viande crue ou étant mal cuite.

Caractéristiques de suppléments de vitamines et minéraux

Quand vous êtes enceinte, l’alimentation reste la source d’éléments nutritifs la plus optimale, même durant une grossesse. Les suppléments de vitamines ainsi que de minéraux ne changeront jamais une alimentation riche et nutritive. Point important : il est conseillé aux femmes enceintes de ne pas utiliser de multivitamines régulières. En effet, il faut savoir qu’il existe des multivitamines formulées spécifiquement pour les femmes enceintes, ayant principalement du fer ainsi que de l’acide folique pouvant d’ailleurs être recommandées via votre médecin.

N’oubliez pas l’acide folique !

L’acide folique (ou si vous préférez vitamine B9) est l’une des vitamines B primordiales pour la croissance du bébé, surtout pendant les premières semaines de grossesse (essentiellement les quatre premières). Les suppléments d’acide folique offrent quant à eux la possibilité de baisser le danger que le bébé soit touché d’un souci au niveau du tube neural (une zone de l’embryon donnant naissance au cerveau ainsi qu’à la moelle épinière), tel que par exemple le spina bifida (un problème de naissance de la colonne vertébrale se caractérisant par une malformation), ou encore diverses malformations congénitales. Les suppléments ont en règle générale jusqu’à 0,4 à 1 mg d’acide folique. Il est vivement conseillé de débuter la prise de suppléments d’acide folique trois mois avant la grossesse et de poursuivre à l’ingérer durant la totalité de la grossesse.

Acheter de la vitamine B sur Amazon (lien non-sponsorisé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *