fbpx
Quels sont les aliments qui protègent bien votre cœur ?

Quels sont les aliments qui protègent bien votre cœur ?

Savez-vous que les maladies cardio-vasculaires s’avèrent être la première cause de mortalité à travers le globe ? En effet, le corps subit de manière quotidienne diverses attaques finissant par littéralement épuiser le système cardio-vasculaire. Voici cinq aliments aidant à protéger efficacement votre cœur.

1er aliment : les amandes

Diverses études cliniques prouvent que la teneur en phytostérols des amandes à raison de 34 mg pour 30 grammes, ce qui correspond à 25 amandes, fait baisser la concentration de « mauvais » cholestérol (LDL) dans le corps. En outre, sachez qu’une hypercholestérolémie peut engendrer différents soucis cardiaques puisque le « mauvais » cholestérol, après s’être chargé d’approvisionner les organes, se met dans les artères et, s’il y a surplus, peut tout simplement les boucher. En fonction des informations épidémiologiques, une consommation régulière de 30 grammes d’amandes baisserait le danger de maladies cardio-vasculaires de 45%. La vitamine présente dans l’amande (7,5 mg de vitamine E pour 25 amandes soit la moitié de la recommandation par jour en vitamine E) permettrait aussi de lutter de façon efficace contre les maladies cardio-vasculaires en stoppant la conception de caillots dans le sang.

2ème aliment : les cerises

Via sa teneur en anthocyanines (350 à 400 mg pour 100 grammes de fruits), la cerise fait partie des fruits s’avérant être les plus antioxydants. Il faut savoir que les anthocyanines sont des composés phénoliques agissant tel des pigments et donnant aux cerises une couleur rouge. En outre, ces derniers ont également la capacité de stopper les radicaux libres, des éléments qui dégradent les différentes cellules du corps et qui seraient responsables de l’athérosclérose. Il s’agit de la présence d’une plaque sur la paroi des artères gênant ou bloquant la circulation du sang et pouvant engendrer, à terme, des soucis cardio-vasculaires.

3ème aliment : les pois chiches

Outre le fait d’optimiser la satiété, mais également d’être peu caloriques avec 163 kcals pour 100 grammes, les pois chiches sont le compagnon parfait pour les individus atteints de diabète. Pour rappel, ce dernier hausse de deux à quatre fois le danger d’avoir le risque d’un problème cardio-vasculaire. Le pois chiche a une charge glycémique moindre. Il s’agit d’un système de calcul prenant en compte la quantité des glucides mais également leur qualité. Un taux de glycémie (qui correspond au taux de sucre présent dans le sang) trop haut est mauvais pour le corps. En effet, cela ne faut qu’agrandir le danger d’infarctus ou d’AVC en faisant obstacle dans les vaisseaux sanguins. En outre, les pois chiches ont des caractéristiques antioxydantes via leur teneur en manganèse ainsi qu’en cuivre, des nutriments aidant à baisser l’effet des radicaux libres dans le mécanisme d’oxydation des cellules du corps humain.

4ème aliment : le porc

100 grammes de viande de porc possèdent 3,6 grammes de lipides. Parmi eux, il y a 1,2 grammes d’acides gras saturés, 1,4 grammes d’acides gras mono-insaturés ainsi que 0,3 gramme de gras poly-insaturés. Les teneurs en acides gras essentiels (oméga-3) du porc font de ce dernier une viande aux grandes qualités nutritionnelles, plus importantes en tout cas que celles de la viande de bœuf ou du mouton. La consommation de porc offre, pour sa part, la possibilité de lutter efficacement contre l’excès de « mauvais » cholestérol dans le corps en haussant le taux des lipides qui délogent le cholestérol présent sur les parois des artères et le supprime. Il faut savoir qu’un excès de « mauvais » cholestérol peut engendrer des problèmes cardio-vasculaires. Avec uniquement 162 kcals pour 100 grammes, sachez que le porc est aussi peu calorique si on compare avec la viande de bœuf (252 kcals pour 100 grammes de bœuf) ou au poulet (173 kcals pour 100 grammes de poulet).

5ème aliment : le maquereau

La teneur en oméga-3 du maquereau fait de ce dernier un vrai compagnon pour une santé cardio-vasculaire de fer. Via 1,2 grammes d’oméga-3 à chaîne longue (l’AEP ainsi que l’ADH) pour une portion de 100 grammes, le maquereau propose au corps plus de deux fois l’apport en AEP et ADH conseillé chaque jour par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Diverses études ont dévoilé que la consommation d’acides gras oméga-3 baisse le danger d’être atteint de problèmes cardio-vasculaires. Ces acides gras, en ayant un impact sur l’élasticité des vaisseaux, la tension artérielle et en possédant des caractéristiques anti-inflammatoires, offrent la possibilité de lutter efficacement contre la conception de caillots sanguins. En outre, il faut savoir que le maquereau a des bienfaits antioxydants puisqu’il est abondant en sélénium. Ce minéral a également un rôle préventif au niveau de la formation de radicaux libres dans le corps. L’excès de radicaux libres a un rôle dans la survenue de soucis cardio-vasculaires puisqu’ils dégradent surtout les globules rouges.

Dernier conseil

Si votre alimentation ne vous permet pas l’apport suffisant de tous les nutriments mentionnés ci-dessus, il vous est possible de vous les procurer via une supplémentation. En effet, de nombreux compléments alimentaires sont à votre disposition pour vous permettre de combler les apports quotidiens nécessaires à votre santé cardiaque.

Acheter de la vitamine E, des antioxydants, des oméga-3 et du sélénium sur Amazon (lien non-sponsorisé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *