fbpx
Quels sont les différents anti-allergiques naturels ?

Quels sont les différents anti-allergiques naturels ?

Yeux irrités et nez qui coule ? Éternuements quotidiens et démangeaisons régulières ? Le temps des allergies est bien arrivé et ne vous a pas épargné !

Je vous propose donc dans cet article de découvrir en détails les différents remèdes naturels qui peuvent vous aider à lutter contre ces allergies, mais également les divers conseils pertinents afin d’y faire face.

anti-allergiques-naturels

Connaissez-vous la cause des allergies ?

Les allergies sont la plupart du temps causées par les pollens, les acariens ou encore les moisissures. Il existe différents traitements pouvant aider à combattre les réactions allergiques mais également prévenir ces divers symptômes négatifs. Lorsque les allergies vous affectent au quotidien, le système immunitaire a une réaction face à cette substance inoffensive comme s’il cela était un ennemi. C’est ainsi que la conception de mucus (qui est en règle générale d’un à deux litres chaque jour !) part à la hausse, les voies nasales enflent et l’inflammation arrive. Les différents symptômes se font alors ressentir par l’individu.

Voici la liste de mes astuces et remèdes naturels les plus infaillibles afin de soulager au mieux vos allergies.

Remèdes maison : des antihistaminiques naturels

  • L’ortie possède une substance agissant tel un antihistaminique. Cette dernière apaise essentiellement les différents symptômes du rhume des foins (nez bouché ainsi que larmoiement).
  • Réputé pour ses bienfaits sur la mémoire, le ginkgo biloba aide aussi à combattre les allergies. En outre, sachez que cet élément renferme des ginkgolides. Il s’agit de molécules pouvant être capables d’arrêter l’activité d’un médiateur de l’inflammation allergique nommé PAF (facteur d’activation plaquettaire).
  • La quercétine, pigment donnant la couleur au raisin noir mais également au thé vert, stoppe la conception d’histamine. Je précise qu’il n’est pas conseillé de prendre de quercétine simultanément avec l’ortie, puisque l’ortie en possède aussi.
  • Les oméga-3 permettent au corps de se protéger contre les inflammations. En effet, elles atténuent grandement les réactions inflammatoires en lien avec l’allergie. Ces acides gras sont essentiellement présents dans les aliments que sont le saumon, les sardines, le thon ainsi que le maquereau. Si votre préférence est de vous tourner vers l’huile de poisson en gélules, optez pour une supplémentation associant EPA ainsi que DHA (qui sont les deux formes les plus actives des oméga-3). Sachez également que l’huile de graines de lin est aussi une source d’oméga-3.
  • Les rinçages salins sont quant à eux très utiles pour agir sur la congestion nasale en lien avec les allergies saisonnières. Cela permet de parfaitement nettoyer les sécrétions nasales mais aussi d’emporter les allergènes récurrents et les cellules inflammatoires engendrant les différents symptômes.
  • Enfin, dernier remède (testé et approuvé par l’armée américaine) : ingérer du miel conçu dans sa région d’habitation. En effet, le fait de manger du miel confectionné par les abeilles de son environnement permettrait de se désensibiliser aux pollens locaux. Débutez deux mois avant la période à laquelle vous êtes le plus touché par le rhume des foins. Puis, avalez deux cuillerées à soupe de miel chaque jour. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à continuer cette cure jusqu’à la conclusion de la période critique. Vous pouvez également vous procurer de la gelée royale, remède naturel parfait pour rebooster l’immunité.

Acheter de l’ortie, du ginkgo, des oméga-3, de la gelée royale sur Amazon (lien non-sponsorisé)

Les meilleurs astuces et conseils afin d’apaiser de façon naturelle les irritations

  • Afin de calmer les démangeaisons, ainsi que les gonflements oculaires, je vous conseille de placer des compresses d’eau froide directement sur vos yeux.
  • Les vaporisateurs, ou doses de sérum physiologique utilisés pour ce qui est de l’hygiène du nez, offrent la possibilité d’humidifier les muqueuses. Tout d’abord, préparez votre propre solution saline. Pour cela, il faut dissoudre une demi-cuillère à café de sel dans 250 ml d’eau chaude. Remplissez, par la suite, une poire en caoutchouc ou bien une petite seringue prévue pour cela de la solution que vous venez de préparer. Enfin, injectez la solution de façon douce dans chaque narine, tout en vous mettant au-dessus d’un lavabo.
  • Autre option : les gouttes anti-allergie présentes en vente libre. Ces produits ont un antihistaminique ou un médicament qui stoppe diverses cellules immunitaires. Ces dernières libèrent des agents chimiques engendrant les symptômes (ayant la plupart du temps un décongestionnant qui peut engendrer une « rougeur de rebond » quand on ne les utilise plus. Si cela vous inquiète, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin).

Comment faire afin de se débarrasser des acariens engendrant vos allergies ?

  • La première mesure est de recouvrir matelas, oreillers et couettes de housses traitées de façon spécifique afin de lutter contre les acariens.
  • Dépoussiérez votre habitat tous les jours, avec les fenêtres laissées grandes ouvertes (comptez environ dix minutes), quand il n’y a pas la personne adulte ou l’enfant allergique évidemment. En outre, évitez les bibelots afin de restreindre au maximum la poussière.
  • Aspirez tapis et moquettes de manière régulière, au moyen d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA.
  • Remplacez les draps chaque semaine et lavez ces derniers à soixante degrés au minimum afin d’être certain d’éliminer les acariens.
  • Un mois sur deux, vaporisez une poudre acaricide sur la totalité de vos tissus d’ameublement que sont les fauteuils, les rideaux ainsi que les tapis.
  • Posez un déshumidificateur. En effet, un air sec offre la possibilité de baisser de façon importante le nombre d’acariens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *