fbpx
Coenzyme Q10 et fertilité : mythes et faits

Coenzyme Q10 et fertilité : mythes et faits

Au cours des dernières années, la coenzyme Q10 (CoQ10) est devenue de plus en plus populaire, notamment auprès des couples aux prises avec l’infertilité. Ainsi, si c’est votre cas et que vous travaillez avec un spécialiste en fertilité, vous connaissez peut-être les liens potentiels entre la CoQ10 et la fertilité.

Une grande partie de la recherche portant sur la CoQ10 et la fertilité est relativement nouvelle, il existe donc de nombreux mythes sur ce puissant nutriment. Dans cet article, j’espère dissiper plusieurs de ces mythes.

Mythe 1 : Il n’y a aucun lien entre la CoQ10 et la fertilité.

Fait : La CoQ10 et la fertilité vont de pair.

L’ovulation est un processus énergivore. Les ovocytes d’une femme sont des cellules et les mitochondries sont responsables de la production d’énergie dans la cellule. Par conséquent, l’œuf humain contient plus de mitochondries que toute autre cellule.

La CoQ10 joue un rôle crucial dans la production d’énergie à l’intérieur des mitochondries. Avec l’âge, la production de CoQ10 diminue. Par conséquent, les ovules d’une femme âgée sont moins efficaces pour produire de l’énergie. Les niveaux de CoQ10 sont les plus élevés au cours des 20 premières années de la vie, après quoi, ils commencent à diminuer.

Tel qu’indiqué dans cette étude sur la fertilité et la stérilité, les nutriments mitochondriaux tels que la CoQ10 peuvent augmenter la production d’énergie. En retour, cela peut avoir un impact positif sur l’issue de la grossesse chez les femmes de plus de 35 ans.  D’autres études ont confirmé la conclusion selon laquelle la supplémentation en CoQ10 chez les femmes d’âge maternel avancé pourrait améliorer les taux de réussite de la grossesse.

Il est difficile d’inscrire des participants à des études sur la fertilité. Par conséquent, il n’y a eu qu’une seule étude humaine portant sur la supplémentation en CoQ10 pour la fertilité féminine. Cette étude de 2014 a administré 600 mg de CoQ10 à des femmes (35-43 ans) en FIV. Même si le nombre de femmes inscrites n’était pas assez élevé pour que les résultats soient statistiquement significatifs, ils se sont révélés prometteurs.

Le taux d’aneuploïdie (présence d’un nombre anormal de chromosomes dans une cellule) était de 46,5 % dans le groupe CoQ10 comparativement à 62,8 % dans le groupe témoin. L’aneuploïdie est une cause fréquente de fausses couches et d’affections comme le syndrome de Down.

Le taux de grossesse clinique était plus élevé dans le groupe CoQ10 (33 %) que dans le groupe témoin (26,7 %).

Mythe 2 : La CoQ10 n’aide que la fertilité féminine.

Fait : Il y a aussi un lien entre la CoQ10 et la fertilité masculine.

Un certain nombre de facteurs contribuent à l’infertilité masculine. L’un des plus dommageables pouvant être la présence de radicaux libres. En fait, environ 30 à 80 % des hommes infertiles ont un taux élevé de radicaux libres dans leur sperme.

Il faut environ trois mois pour que les spermatozoïdes mûrs se forment. Pendant ce temps, les radicaux libres peuvent endommager les spermatozoïdes en attaquant et en détruisant la membrane qui entoure les spermatozoïdes. Ils peuvent également endommager gravement l’ADN, causant des erreurs dans l’information génétique transportée par le sperme.

La CoQ10 est un antioxydant puissant qui va protéger les cellules des réactions oxydatives dommageables causées par les radicaux libres. Une étude de 2009 a démontré qu’une supplémentation en CoQ10 pendant trois à six mois peut améliorer la motilité des spermatozoïdes (la capacité des spermatozoïdes à nager). Dans une étude plus récente, la supplémentation en CoQ10 a augmenté la densité, la motilité et la morphologie du sperme.

Mythe 3 : La CoQ10 n’est bonne que pour la santé cardiaque.

Fait : La CoQ10 fonctionne pour toutes les cellules de votre corps.

Les avantages de la coenzyme Q10 pour la santé cardiaque et pour les personnes qui prennent des statines sont bien documentés. Cependant, si vous en savez un peu plus sur le fonctionnement de cette coenzyme en général, vous pouvez voir qu’elle peut être bénéfique pour presque toutes les cellules de votre corps.

Les cellules sont les éléments constitutifs de la vie et la CoQ10 joue un rôle important dans la fonction cellulaire. Lorsque nous mangeons, les nutriments doivent être convertis en une forme d’énergie que les cellules peuvent utiliser. Ce processus de conversion est appelé respiration cellulaire. La majorité de la respiration cellulaire se produit à l’intérieur des mitochondries, un organite souvent appelé la « centrale énergétique » de la cellule.

La respiration cellulaire implique un certain nombre de processus complexes pour extraire l’énergie des nutriments. L’un de ces processus s’appelle la chaîne de transport d’électrons (CTE). Le CTE compte beaucoup sur la CoQ10 pour l’aider à transporter les électrons à travers ses différentes étapes. Si les niveaux de CoQ10 sont faibles, les cellules produisent de l’énergie d’une manière moins efficace.

En plus d’aider le CTE, la CoQ10, comme écrit plus haut, est un puissant antioxydant. Les antioxydants sont des substances qui protègent les cellules des réactions néfastes. Les molécules très réactives, ou radicaux libres, peuvent causer beaucoup de dommages à la cellule. Et, en tant qu’antioxydant, la CoQ10 peut aider à neutraliser les radicaux libres et éventuellement réduire les dommages qu’ils peuvent causer.

Mythe 4 : La dose de CoQ10 est de 600 mg pour la fertilité chez les femmes.

Fait : La posologie varie selon le type de CoQ10 que vous prenez et la raison pour laquelle vous le prenez.

Il y a peu de recherches faites sur l’humain qui se penchent sur la CoQ10 pour la qualité des ovules. Par conséquent, la communauté médicale n’est pas encore parvenue à un consensus sur la posologie recommandée pour les femmes.

Lors d’une étude faite sur des femmes en FIV, une dose de 600 mg a utilisé, à raison d’une prise par jour pendant deux mois. Par conséquent, la plupart des spécialistes en fertilité recommanderont cette dose à leurs patientes.

Cependant, cette étude a utilisé de l’ubiquinone standard à base d’huile. Cela entre en ligne de compte dans le calcul de la quantité que vous devriez prendre pour la qualité des ovules. Si vous prenez un produit formulé avec une technologie d’absorption améliorée, vous pourrez prendre une dose plus faible puisqu’il en résulte une « dose absorbée » 3-6 fois plus élevée.

Chez les femmes atteintes du SOPK, l’étude sur l’ovulation mentionnée ci-dessus a utilisé 180 mg. L’étude sur le métabolisme du glucose et les profils lipidiques a utilisé 100 mg. Et les deux ont utilisé des suppléments de CoQ10 standard à base d’huile.

Le Dr Richard Sherbahn de l’Advanced Fertility Center de Chicago écrit que la dose recommandée de CoQ10 pour la fertilité féminine varie entre 50 mg et 600 mg par jour, divisé en doses multiples. Cependant, il poursuit en disant que la plupart des femmes prennent entre 100 et 300 mg par jour et précise également qu’il est possible de monter jusqu’à une dose de 1 200 mg sans risque.

Pour les hommes, le tableau est un peu plus clair. Des études montrant un bénéfice pour la fertilité masculine ont utilisé 200 mg par jour pendant six mois.

Mythe 5 : J’ai le SOPK, la CoQ10 ne m’aidera pas.

Fait : La CoQ10 présente des avantages pour les femmes atteintes du SOPK.

De nouvelles recherches passionnantes ont montré que la CoQ10 peut être particulièrement utile pour les femmes atteintes du SOPK (syndrome des ovaires polykystiques). Dans une étude récente, les chercheurs ont comparé l’effet de la prise de CoQ10 avec la clomiphine à celui de la prise de clomphine seule.

Les chercheurs ont constaté que le groupe ayant pris 60 mg de CoQ10 trois fois par jour, en plus de 150 mg de citrate de clomiphine, avait plus de follicules d’ovules, une plus grande épaisseur endométriale et des taux d’ovulation plus élevés (65,9% vs 15,5%) que le groupe témoin. Ce qui est encore plus intéressant, c’est que les femmes du groupe CoQ10 + clomiphine avaient des taux de grossesse plus élevés (37,3 % vs 6,0 %) que celles prenant uniquement du clomiphine.

Un essai contrôlé randomisé réalisé en 2016 a évalué les effets de la coenzyme sur le métabolisme du glucose (sucre) et le profil lipidique (lipides) chez 60 femmes atteintes du SOPK. Dans cette étude, les patientes ont pris 100 mg de CoQ10 ou un placebo par jour pendant 12 semaines. Les chercheurs ont mesuré les marqueurs du métabolisme de l’insuline et les taux de lipides sanguins au début et à la fin de l’étude.

Le groupe CoQ10 a connu une baisse significative de la glycémie à jeun et des taux d’insuline. Ils ont également connu des baisses des taux de cholestérol total et de LDL ( » mauvais cholestérol « ).

Mythe 6 : La coenzyme Q10 est une vitamine.

Fait : La CoQ10 est « vitaminé ».

La CoQ10 fait partie de la famille des ubiquinones. Il s’agit d’un composé liposoluble, semblable à une vitamine, qui est produit naturellement par le corps humain. Vous pouvez également consommer de la CoQ10 dans votre alimentation ou par le biais de compléments alimentaires.

La coenzyme Q10 est un composé « vitaminique » parce que le corps peut la fabriquer lui-même. Les vitamines, par définition, ne peuvent pas être produites par l’organisme. Elles doivent donc être obtenues par le biais de l’alimentation ou d’une supplémentation.

Le nom ubiquinone fait référence au fait que les ubiquinones, y compris la CoQ10, ont une présence « omniprésente » dans les organismes vivants. En d’autres termes, pratiquement toutes les cellules du corps humain contiennent du Q10. Parce qu’il est si abondant dans l’organisme, le Q10 est un composé essentiel à la fonction cellulaire.

Les concentrations de coenzyme Q10 sont les plus élevées dans les organes présentant des taux élevés de métabolisme, comme le cœur, les reins et le foie.

Mythe 7 : Vous pouvez obtenir toute la CoQ10 dont vous avez besoin grâce à votre régime alimentaire.

Fait : Vous pourriez, mais il vous faudrait manger de grandes quantités.

Bien que notre corps fabrique naturellement cette coenzyme, vous pouvez aussi l’obtenir en mangeant certains aliments. Les sources alimentaires de coenzyme Q10 comprennent les poissons gras, les abats comme le foie ou encore les grains entiers.

Comme les concentrations de CoQ10 sont les plus élevées dans le cœur, les reins et le foie, les meilleures sources alimentaires de CoQ10 sont les abats. Par exemple, le cœur de porc contient environ 127 microgrammes de CoQ10 par gramme de viande. Venant en deuxième position, le cœur de boeuf contient environ 113 microgrammes de CoQ10 par gramme de viande.

Pour comparer cela à d’autres sources alimentaires de CoQ10, le thon en conserve n’en contient que 16 microgrammes par gramme et le germe de blé 6 microgrammes. De plus, il faut savoir que la cuisson de ces aliments réduit la quantité de CoQ10 de 14 à 32 %.

Mythe 8 : Je devrais continuer à prendre du Q10 pendant toute ma grossesse.

Fait : Pour la plupart des femmes, la CoQ10 n’aura aucun avantage supplémentaire pendant la grossesse.

Comme expliqué précédemment, la CoQ10 peut améliorer la qualité et la fertilité des ovules. Même s’il n’y a aucun risque à continuer la supplémentation en CoQ10 pendant la grossesse, cette dernière n’est plus nécessaire pour la plupart des femmes.

Cependant, une étude a montré que la prise de 200 mg de CoQ10 à partir de 20 semaines de grossesse réduisait le risque de pré-éclampsie (hypertension artérielle pendant la grossesse).  Si vous êtes à risque de prééclampsie, veuillez discuter de la prise de CoQ10 et d’autres moyens de réduire votre risque avec votre professionnel de la santé. Autrement, il n’y a pas assez de preuves pour appuyer la poursuite de la CoQ10 tout au long de la grossesse.

Par conséquent, il est préférable pour la plupart des femmes de la prendre avant la grossesse, puis d’arrêter dès la découverte de la grossesse.

Bien que la recherche en soit encore à ses débuts, l’association entre la CoQ10 et la fertilité devient plus claire. Si vous avez d’autres questions à ce sujet, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou professionnel de santé pour voir si cela peut être bénéfique pour vous ou pour votre partenaire.

Acheter de la coenzyme Q10 sur Amazon (lien non-sponsorisé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *