fbpx
Douleurs articulaires ou fractures ? La prêle est la plante qu’il vous faut.

Douleurs articulaires ou fractures ? La prêle est la plante qu’il vous faut.

La prêle est d’un grand intérêt pour la consolidation osseuse, la santé de vos cartilages ainsi que le soin de votre peau. Pleine de silice et pourvoyeuse de collagène, elle demeure aussi un compagnon de choix quant à la santé vasculaire.

La prêle des champs est l’une des plantes les plus utilisées. Vous pourrez la retrouver dans certains jardins, à proximité notamment d’un point d’eau où elle s’épanouit plus facilement. Le mot latin « Equisetum arvense » (« soie de cheval » en français), signifie queue-de-cheval, son nom vernaculaire. Elle doit ce surnom à sa forme bien spécifique, tout en tiges. Les Romains, eux, la surnommaient le « poil de terre », en raison de l’absence de fleurs sur cette plante. 

Douleurs articulaires ou fractures ? La prêle est la plante qu’il vous faut.

La prêle pour des os solides et une charpente résistante

La prêle est composée de silice ainsi que d’acide silicique, qu’elle puise essentiellement dans la terre où ses racines s’épanouissent et dont elle demeure un prolongement vivant. Par conséquent, on la désigne comme étant la plus à même, comme l’ortie qui est aussi riche en silice, de soutenir votre charpente.

Comment ? Puisque ce minéral, fortement présent au sein de la nature mais aussi au sein de l’organisme, intervient surtout dans l’émission de notre collagène (de quinze à vingt pourcents de notre métabolisme), incontournable quant à la robustesse de nos tissus conjonctifs ainsi que de l’élastine qui garantit la souplesse de notre corps.

Par conséquent, l’émission de ces deux protéines complémentaires évolue en fonction de la résistance de tous nos tissus de soutien c’est-à-dire nos os, nos muscles, nos cartilages ou encore nos tendons. Cependant, pour les femmes, suite à l’avancée dans l’âge ainsi que la diminution des taux d’œstrogènes, leurs réserves en silicium diminuent alors que l’émission d’élastine et de collagène diminuent également.

La prêle est donc spécifiquement recommandée en accompagnement de la majorité des troubles ostéo-articulaires dont notamment la consolidation des fractures, le traitement de fond de l’ostéoporose, la recalcification, l’arthrose, les polyarthrites, les tendinites à répétition ou encore les douleurs rhumatismales notamment.

La peau et le système vasculaire

Les fibres de collagène présentent un rôle majeur dans la santé du derme. Ainsi, la prêle optimise la cicatrisation ainsi que la régénération de la peau, favorise la résistance ainsi que l’élasticité. Elle peut par conséquent prendre sa place au sein de la prévention des vergetures et des rides notamment par les polyphénols qu’elle contient. On s’en sert régulièrement avec succès, surtout en utilisation externe, afin de soigner les plaies qui ont du mal à cicatriser. La prêle demeure hémostatique ce qui signifie qu’elle permet de stopper les hémorragies en optimisant la coagulation. N’hésitez donc pas à l’essayer lors de périodes de règles abondantes.

Dans le même genre d’idées, la prêle est conseillée pour la prévention de l’athérosclérose ainsi que des maladies cardiovasculaires. Souvenez-vous que l’élastine ainsi que le collagène sont incontournables quant à la santé ainsi qu’à la tonicité des parois artérielles. Ses facultés diurétiques, couplées à la richesse en potassium et en flavonoïdes, le rendront pertinents pour les situations :

  • D’hypertension,
  • De prévention des calculs rénaux,
  • De traitement des infections urinaires, une fois mêlée à d’autres plantes.

Des secrets enfouis dans la roche

La prêle demeure l’une des principales sources naturelles de silicium qui prennent la forme d’une substance complexe que l’on nomme acide mono-silicique. C’est ce composant qui offre la possibilité de renforcer les autres tissus conjonctifs. En dehors du silicium et de multiples flavonoïdes, la prêle contient aussi des stérols qui optimisent les membranes cellulaires ainsi que de l’acide ascorbique c’est-à-dire de la vitamine C. En effet, la plante fraîche contient près de 200 à 260 milligrammes de vitamine C au kilo.

Acheter de la prêle sur Amazon (lien non sponsorisé)

Afin de jouir de ses vertus au mieux, la prêle peut se prendre sous forme de suspension complète de plantes fraîches (SIPF).

En savoir plus sur les SIPF (lien non sponsorisé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *